Le marketeur de demain

profil-recrutement-rh-e-marketeur

Au cours des dix dernières années, les médias sociaux se sont généralisés, bouleversant la manière dont nous communiquons, collaborons, consommons et créons de l’information. Les différentes plate-formes sociales ont su s’intégrer peu à peu dans les plans de communication des entreprises. La fonction du marketeur a donc évolué, nécessitant une maîtrise parfaite des médias sociaux.

L’évolution des médias et réseaux sociaux

La façon dont les consommateurs interagissent avec les marques a radicalement changé avec l’ascension fulgurante des médias sociaux et des smartphones. Aujourd’hui, les clients orchestrent leurs propres expériences d’achat, ils ne suivent plus le parcours prédéterminé et linéaire défini pour eux par les marketeurs. Les étapes classiques sont donc totalement bouleversées. Les clients élaborent un parcours fortement personnalisé via une variété de canaux online et offline et construisent une véritable communauté autour de la marque. En conséquence, l’entonnoir de marketing conventionnel a perdu de sa pertinence et les campagnes traditionnelles sont dépassées.

Le temps où il suffisait de maîtriser quelques concepts marketing pour être un bon marketeur est donc révolu. Le développement d’internet, la dématérialisation et le mobile ont élargi le terrain de jeu du marketeur tout en spécialisant les savoir-faire, le poussant à s’imprégner des tendances fortes des évolutions de la société.

L’évolution de la fonction de marketeur

Comme expliqué précédemment, la technologie a transformé les professions du marketing, offrant de nouveaux outils, techniques et stratégies. Les réseaux sociaux ont changé la façon d’entrer en interaction avec le consommateur, faisant du marketing digital une compétence clef. L’approche et le travail du marketeur s’est transformé. Le marketeur moderne doit être un homme de données. Il doit être sensibilisé aux valeurs des données, à leur lecture et aux processus d’enrichissements mutuels entre les informations sur les fans, les clients, …

Traditionnellement, le marketeur a plutôt une approche de type publicitaire, avec une communication consistant globalement à pousser du contenu sur les cibles. Les réseaux sociaux devraient être analysés sous l’angle de données, et non pas uniquement en termes de « likes » et de partage. Facebook est une sorte de boite de données très utile si l’on sait l’exploiter. Le marketeur traditionnel utilise aussi les réseaux sociaux pour analyser les « likes » et les partages, mais il va bien au-delà de ses fonctionnalités avancées comme la viralisation, le parrainage, les ambassadeurs …  qu’il doit mettre en lien avec les données du système d’information de l’entreprise. Le marketeur de demain devra être capable de créer un mini-site internet ou des pages sur les réseaux sociaux, gérer une campagne sociale … aussi facilement qu’il sait aujourd’hui concevoir une présentation PowerPoint.

Les outils numériques évoluent vite, incluant la collaboration et les réseaux sociaux. De nombreux spécialistes Web s’enrichissent des connaissances techniques et relationnelles des réseaux sociaux. Autant d’évolutions qui annoncent l’imminence de cette révolution sociale à laquelle doivent aussi se préparer les marketeurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s